DIE MACHEN LANGE BEINE

Tun Sie es den internationalen Modeprofis gleich und verlängern Sie Ihre Beine optisch auf Model-Länge – mit 15 klugen Styling-Tricks

BRUZZ (mediahuis)

admin, · Kategorien: Allgemein

BRUZZ is een Nederlandstalig Brussels mediahuis. Het ging van start op 20 april 2016 als samensmelting van het weekblad Brussel Deze Week, de cultuurbijlage Agenda, radio FM Brussel, tv-zender TV Brussel en hun gezamenlijke website brusselnieuws.be. De term is een samensmelting van „Brussel“ en „buzz“.

In 1970 besliste de toenmalige Nederlandse Cultuurcommissie om een maandblad voor Nederlandstalige Brusselaars op te richten, genaamd Deze Maand in Brussel. Het blad kreeg een weekritme in 1985: Deze Week in Brussel zag het levenslicht. Het weekblad heeft een socio-culturele insteek. Vanaf 1998 werd het blad onder impuls van Brigitte Grouwels een echte stadskrant als Brussel Deze Week. In 2002 kwam de drietalige culturele bijlage Agenda erbij, later Agenda Magazine, om in 2004 ook online te gaan met Brusselnieuws.

Op 13 oktober 2015 werd de opstart van BRUZZ door de raad van Bestuur van de Vlaams-Brusselse Media aangekondigd als reorganisatie volgend op een woelige periode nadat de vorige CEO een ontslagronde en het opdoeken van FM Brussel had aangekondigd.

Estrée-Cauchy

admin, · Kategorien: Allgemein

Estrée-Cauchy ist eine französische Gemeinde mit 376 Einwohnern (Stand: 1. Januar 2015) im Département Pas-de-Calais in der Region Hauts-de-France. Die Gemeinde gehört zum Arrondissement Béthune und zum Kanton Bruay-la-Buissière (bis 2015: Kanton Houdain). Die Einwohner werden Maisnilois genannt.

Estrée-Cauchy liegt etwa 15 Kilometer südlich von Béthune. Umgeben wird Estrée-Cauchy von den Nachbargemeinden Fresnicourt-le-Dolmen im Norden, Servins im Osten und Nordosten, Cambligneul im Süden, Caucourt im Westen sowie Gauchin-Légal im Nordwesten.

Allouagne | Ames | Amettes | Annequin | Annezin | Auchel | Auchy-au-Bois | Auchy-les-Mines | Bajus | Barlin | Béthune | Beugin | Beuvry | Billy-Berclau | Blessy | Bourecq | Bruay-la-Buissière | Burbure | Busnes | Calonne-Ricouart | Calonne-sur-la-Lys | Camblain-Châtelain | Cambrin | Cauchy-à-la-Tour | Caucourt | Chocques | La Comté | La Couture | Cuinchy | Diéval | Divion | Douvrin | Drouvin-le-Marais | Ecquedecques | Essars | Estrée-Blanche | Estrée-Cauchy | Ferfay | Festubert | Fleurbaix | Fouquereuil | Fouquières-lès-Béthune | Fresnicourt-le-Dolmen | Gauchin-Légal | Givenchy-lès-la-Bassée | Gonnehem | Gosnay | Guarbecque | Haillicourt | Haisnes | Ham-en-Artois | Hermin | Hersin-Coupigny | Hesdigneul-lès-Béthune | Hinges | Houchin | Houdain | Isbergues | Labeuvrière | Labourse | Lambres | Lapugnoy | Laventie | Lespesses | Lestrem | Lières | Liettres | Ligny-lès-Aire | Lillers | Linghem | Locon | Lorgies | Lozinghem | Maisnil-lès-Ruitz | Marles-les-Mines | Mazinghem | Mont-Bernanchon | Neuve-Chapelle | Nœux-les-Mines | Norrent-Fontes | Noyelles-lès-Vermelles | Oblinghem | Ourton | Quernes | Rebreuve-Ranchicourt | Rely | Richebourg | Robecq | Rombly | Ruitz | Sailly-Labourse | Sailly-sur-la-Lys | Saint-Floris | Saint-Hilaire-Cottes | Saint-Venant | Vaudricourt | Vendin-lès-Béthune | Vermelles | Verquigneul | Verquin | Vieille-Chapelle | Violaines | Westrehem | Witternesse

Paula Newby-Fraser

admin, · Kategorien: Allgemein

Paula Newby-Fraser (* 2. Juni 1962 in Salisbury, Rhodesien) ist eine ehemalige Duathletin und Triathletin aus Simbabwe und die weltweit erfolgreichste Sportlerin auf der Langdistanz.

Paula Newby-Fraser wurde in Südrhodesien (heutiges Simbabwe) geboren und ihre Familie zog nach Südafrika, als sie vier war. In ihrer Jugend war sie erfolgreich im Schwimmsport aktiv und als 23-Jährige zog sie im März 1986 von Durban nach San Diego, wo sie sich auf Triathlon konzentrierte.
1993 nahm sie die amerikanische Staatsbürgerschaft an.

Newby-Fraser hat öfter als jede andere Frau die beiden Triathlon-Veranstaltungen der 1980er- und 1990er-Jahre mit der größten Medienaufmerksamkeit, den Triathlon Longue Distance de Nice und den Ironman Hawaii, gewonnen: von 1989 bis 1992 gewann sie viermal in Folge in Nizza und wird hierin nur von Mark Allen übertroffen. Beim Ironman Hawaii konnte sie sogar achtmal gewinnen (1986, 1988, 1989, 1991, 1992, 1993, 1994 und 1996), was bisher kein anderer Mensch auf der Welt geschafft hat und ihr den Spitznamen „Queen of Kona“ einbrachte. Im Oktober 1986 lief Paula Newby-Fraser als zweite Frau 92 Sekunden hinter Patricia Puntous über die Ziellinie, Patricia Puntous wurde aber im Ziel wegen Drafting auf der Radstrecke disqualifiziert und Fraser gewann so mit erst 24 Jahren den ersten Ironman Hawaii, bei dem Preisgeld an die Sieger ausgeschüttet wurde. Sie unterbot die bis dahin bestehende Bestzeit von Sylviane Puntous (1984) um fast weitere 36 Minuten.

Sie hält auch den Rekord für die meisten Siege in Folge bei den Frauen (viermal zwischen 1991 und 1994), wird hier allerdings bei den Männern noch von Mark Allen übertroffen (fünfmal zwischen 1989 und 1993). In den Jahren 1993, 1994 und 1996 wird sie in den Ergebnislisten des Ironman Hawaii mit US-amerikanischer Staatszuordnung geführt. Newby-Frasers größte Konkurrentin war die Neuseeländerin Erin Baker.

Über 14 Jahre war Paula Newby-Fraser die amtierende Weltbestzeitinhaberin über die Ironman-Distanz mit einer Zeit von 8:50:53 h, aufgestellt 1994 beim Ironman Europe in Roth. Am 13. Juli 2008 verlor sie diese Krone an Yvonne van Vlerken (8:45:48 h) in Roth und Sandra Wallenhorst (8:47:25 h) beim Ironman Austria in Klagenfurt. Newby-Fraser konnte seit 1986 insgesamt 24 Ironman-Rennen gewinnen.

Um beim Laufen mit einer möglichst geringen Vorbelastung der Wadenmuskulatur zu starten, verwendete Paula Newby-Fraser bereits im Jahr 2000 Radschuhe, deren Auflage an den Pedalen weiter hinten zum Knöchel liegt und durch den so verkürzten Hebel die Belastung beim Radfahren vom Unter- mehr auf den Oberschenkel verlagert (siehe auch: Triathlon#Material).

Im Oktober 2005 heiratete Paula Newby-Fraser ihren Trainer Paul Huddle – einen ehemaligen US-Profi-Triathleten, der auch als ihr Trainer tätig war.

(DNF – Did Not Finish)

Lyn Lemaire (1979) | Robin Beck (1980) | Linda Sweeney (1981) | Kathleen McCartney (Februar 1982) | Julie Leach (Oktober 1982) | Sylviane Puntous (1983, 1984) | Joanne Ernst (1985) | Paula Newby-Fraser (1986) | Erin Baker (1987) | Paula Newby-Fraser (1988, 1989) | Erin Baker (1990) | Paula Newby-Fraser (1991–1994) | Karen Smyers (1995) | Paula Newby-Fraser (1996) | Heather Fuhr (1997) | Natascha Badmann (1998) | Lori Bowden (1999) | Natascha Badmann (2000–2002) | Lori Bowden (2003) | Natascha Badmann (2004, 2005) | Michellie Jones (2006) | Chrissie Wellington (2007–2009) | Mirinda Carfrae (2010) | Chrissie Wellington (2011) | Leanda Cave (2012) | Mirinda Carfrae (2013, 2014) | Daniela Ryf (2015–2017)

Hermine Haas (1989) | Silvia Nußbaumer (1990) | Paula Newby-Fraser (1991) | Erin Baker (1992, 1994) | Maddy Tormoen (1993, 1995) | Natascha Badmann (1996, 1997) | Lori Bowden (1998) | Debbie Nelson (1999) | Edwige Pitel (2000) | Karin Thürig (2001, 2002) | Fiona Docherty (2003) | Ulrike Schwalbe (2004) | Erika Csomor (2005) | Yvonne van Vlerken (2006) | Catriona Morrison (2007, 2008) | Erika Csomor (2009, 2010) | Melanie Burke (2011) | Eva Nyström (2012, 2013) | Emma Pooley (2014–2017) | Petra Eggenschwiler (2018)

Gary Becker

admin, · Kategorien: Allgemein

Gary Stanley Becker, né le à Pottsville, en Pennsylvanie, et mort le à l’hôpital Northwestern (en) de Chicago, est un économiste américain. Il est connu pour ses travaux visant à élargir le champ de l’analyse microéconomique à de nombreux comportements humains. Il a obtenu en 1992 le Prix de la Banque de Suède en sciences économiques en mémoire d’Alfred Nobel et en 2000 la National Medal of Science, haute distinction américaine. Il était professeur à l’université de Chicago, dans le département de sociologie et d’économie.

Il a notamment été parmi les premiers à modéliser la notion de capital humain. Ses travaux sur l’analyse économique de la criminalité ont été à la base du développement de l’analyse économique du droit, en influençant à la fois juristes et économistes. Ses travaux ont débouché sur une plus grande modélisation des comportements criminels dans une optique de rationalité. Longtemps controversées, ses recherches sont aujourd’hui au fondement de la microéconomie. Il est aussi un des fondateurs de l’économie de la famille avec son ouvrage A Treatise on the Family (en) (Traité sur la famille, 1981).

Gary Becker a obtenu son Bachelor of Arts à l’université de Princeton en 1951, son doctorat à l’université de Chicago en 1955 sous la direction de H. Gregg Lewis. Sa thèse, intitulée The Economics of racial discrimination, qui sera par la suite publiée en 1957 sous le titre The Economics of discrimination explore des domaines jusque-là peu étudiés à l’aide des outils microéconomiques.

Il est professeur à Columbia de 1957 à 1968, puis à Chicago.

Gary Becker est généralement considéré comme un conservateur en politique[réf. nécessaire]. Parallèlement à son travail universitaire, il a tenu entre 1985 et 2004, en alternance avec l’économiste de gauche[réf. nécessaire] Alan Blinder, un éditorial pour le journal BusinessWeek.

À partir de 2004, il tient un blog avec le juriste Richard Posner.

Gary Becker ne s’est jamais engagé en politique à l’exception de l’élection présidentielle de 1996 où il a été conseiller du candidat républicain Bob Dole.

L’économiste Justin Wolfers considère que Gary Becker est le chercheur en sciences sociales le plus important de la seconde moitié du XXe siècle.

La démarche de Gary Becker relève de ce que l’on a appelé l’impérialisme économique (c’est une appellation qu’il revendique explicitement), c’est-à-dire qu’il fait partie de ces économistes qui veulent appliquer l’analyse économique à beaucoup d’aspects de la vie sociale, et pas seulement ceux qui relèvent conventionnellement de l’économie. Il a cherché à étendre le modèle d’homme rationnel élaboré par les économistes pour expliquer divers aspects du comportement humain. Il s’est ainsi vu attribuer le Prix de la Banque de Suède en sciences économiques en mémoire d’Alfred Nobel pour avoir « étendu le domaine de l’analyse microéconomique à un vaste éventail de comportements et d’interactions humaines, y compris à des comportements qui ne relèvent pas du marché ».

Il s’est efforcé de rendre compte de ce modèle dans quatre grands domaines :

En 1957, avec son livre The Economics of discrimination, Becker introduit dans sa réflexion une variable de préférence pour la discrimination afin d’expliquer les gouvernements. Son hypothèse est que les individus augmentent souvent le coût de leurs transactions lorsqu’elles ont lieu avec une minorité qu’eux-mêmes discriminent. Sa théorie soutient que la concurrence réduit la discrimination observée sur le marché, car les entrepreneurs ayant une préférence forte pour la discrimination subiront les coûts les plus importants et seront éliminés du marché par les entreprises moins coûteuses (discriminant moins).

Les recherches de Becker ont montré que lorsque les minorités représentent un très faible pourcentage de la population, une grande partie des coûts discriminatoires retombe sur cette minorité. Cependant, lorsque les minorités représentent un pourcentage plus large de la population alors ces coûts discriminatoires retombent à la fois sur la majorité et la minorité. Il a aussi été pionnier dans les recherches sur les prophéties autoréalisatrices touchant la relation salariale entre minorité et majorité. Ce type de relation menant alors à un sous-investissement dans les capacités de production et d’éducation des minorités.

L’intérêt de Becker pour l’économie du crime est ancien. L’anecdote voudrait qu’en retard pour faire passer un examen, il voulut arbitrer entre payer une place de parking et perdre du temps ou se garer illégalement et risquer de payer une amende. Après un rapide calcul entre la probabilité d’être arrêté et de payer une amende et le coût de se garer « proprement », Becker décida rationnellement de choisir le « crime ». L’hypothèse de Becker est ici que les criminels font ces mêmes calculs rationnels. Cependant, une telle théorie allait contre les idées traditionnelles et admises à l’époque selon lesquelles le crime était le résultat d’un certain état de maladie mentale et de pression sociale. L’article fondateur de cette approche reste son article de 1968, « Crime and punishment: an economic approach » (JPE, n° 76).

Concédant que beaucoup d’individus agissent avec de fortes contraintes morales et éthiques, Becker note que les criminels agissent eux rationnellement dans les situations où les bénéfices de leurs crimes surpassent la probabilité d’arrestation, de condamnation et de peine de prison ou d’amende. Du point de vue de la politique publique, puisque le coût de l’augmentation d’une amende est marginal par rapport à celui de l’augmentation de la surveillance, on peut conclure que la meilleure politique (pour l’efficience) est de maximiser les amendes et de réduire la surveillance. Néanmoins, cette approche a ses limites (reconnues par Becker lui-même). La suite des recherches sur ce thème, menées par les élèves de Becker comme Isaac Ehrlich, ont cherché à raffiner le modèle et à calculer l’impact des mesures préventives et des amendes sur la prévention des crimes.

Becker développa la théorie du capital humain peu après son arrivée à Columbia à la fin des années 1950, en collaboration avec l’économiste Jacob Mincer. La théorie de Becker, issue de son livre de 1964 Human capital: A theoretical and empirical analysis, a servi de base pour développer l’idée d’une possible augmentation du capital humain au cours du temps. Longtemps controversées, ces recherches sont aujourd’hui au fondement de la microéconomie, même de la démo-économie. Le choix d’investissement dans le capital humain (par les parents pour un enfant ou par l’individu lui-même) au regard des avantages et inconvénients de cet investissement est aujourd’hui une idée bien admise en économie.

Cependant, l’idée selon laquelle les différences de salaires s’expliquent par les différences de productivité résultant elles-mêmes des différences d’investissement en capital humain (ici, le coût des études: l’individu sacrifie une partie de sa vie qu’il aurait pu consacrer à un emploi) a été critiquée pour plusieurs raisons :

Les recherches de Becker ont traité des sujets comme l’impact de bonnes et mauvaises habitudes, la ponctualité, l’alcoolisme et l’usage des drogues, sur le capital humain. Il a étudié la différence des « retours sur investissement » pour différentes classes de la population et l’implication de cette variable pour les politiques macroéconomiques. Son travail a aussi porté sur la distinction entre investissement général et spécifique en matière d’éducation et le rôle de cet investissement sur le marché du travail.

Après la sortie de son traité : Human capital: a theoretical and empirical analysis en 1964, Becker approfondit sa théorie du capital humain en y introduisant le temps comme ressource à allouer. Il publie en 1965 dans The Economic Journal son article « A Theory of the allocation of time ». Pour certains auteurs, ces deux publications marquent une rupture avec l’approche traditionnelle de l’économie du consommateur. Le consommateur devient alors producteur : il produit lui-même les biens non marchands qui lui procurent de la satisfaction, en combinant des biens marchands et du temps (par exemple, un repas est un bien non marchand issu de la combinaison de temps et d’ingrédients).

Les idées de Becker sur ce sujet sont rassemblées dans son livre A Treatise on the family (dernière édition en 1991). Ses recherches sur le capital humain ont mené Becker à s’intéresser au rôle de la famille dans la formation de ce capital. Ainsi, le marché du mariage, le divorce, le taux de fécondité sont devenus des variables que l’on peut expliquer grâce à ce modèle. Pour lui, les décisions touchant ces comportements peuvent être expliquées dans le cadre conceptuel des coûts et gains marginaux. Par exemple, un de ces résultats est que les couples riches ont des coûts de divorce plus élevés et donc un taux de divorce plus faible.

Un des centres d’intérêt de Becker est l’impact de salaires réels élevés sur la « valeur du temps » et donc sur les coûts de la production domestique, comme l’éducation des enfants. Comme les femmes ont augmenté leur investissement en capital humain et entrent davantage sur le marché du travail, le coût d’opportunité de l’éducation d’un enfant augmente. De plus, l’augmentation de la profitabilité de l’éducation (en tant qu’investissement) élève le désir de fournir à ses enfants une éducation coûteuse. La conséquence de ses deux phénomènes est un taux de fertilité plus bas.

Becker introduisit également le théorème de l’enfant gâté. Il montre que si le chef de famille est altruiste à l’égard des autres membres de la famille, alors il est rationnel pour les autres membres de la famille, supposés égoïstes, de se comporter comme s’ils étaient eux-mêmes altruistes, et agissaient de telle sorte à maximiser le revenu global de la famille (et non le leur directement).

Un problème plus controversé encore est la conclusion de Becker selon laquelle les parents agissent souvent de façon altruiste à l’égard d’enfants égoïstes en investissant grandement dans leurs enfants afin de se prémunir au moment de la vieillesse. Becker voit en effet que le taux de rendement de l’investissement dans ses enfants est plus élevé que ceux des placements retraites habituels. Cependant, les parents ne peuvent pas être sûrs que l’enfant en question prendra soin d’eux plus tard. Puisqu’ils ne peuvent pas forcer juridiquement l’enfant à prendre soin d’eux plus tard, ils utilisent souvent le levier de la manipulation en instillant le sens de la « faute » à leurs enfants, de l’obligation et de l’amour filial. Cela agit certes indirectement mais très efficacement pour forcer les enfants à aider leurs parents au moment de la retraite. Becker, en poursuivant son raisonnement, a vu dans la sécurité sociale un ennemi possible de la famille, en ce qu’elle peut distendre ces liens par la suppression des incitations faites aux parents d’agir de façon altruiste avec leurs enfants.

Critiques :

Les hypothèses de Gary Becker sont largement liées à une vision égoïste de l’homme calculateur rationnel évacuant les implications sociologiques et psychologiques (de la psychanalyse aux développement récents des neurosciences) des questions (sociales) posées. Dans les écrits de Becker, la légitimité de cette approche économiciste n’est nullement étayée par une base épistémologique solide.[réf. nécessaire]

La question des anticipations rationnelles a largement été contredite par les multiples crises financières car elle suppose une omniscience des marchés alors que les phénomènes d’aléas moraux ainsi que les avancées des courants néo-institutionnalistes plaident plus pour une lecture psychosociale et juridique des phénomènes financiers.

Ngaio Marsh

admin, · Kategorien: Allgemein

Edith Ngaio Marsh (Christchurch, 23 april 1895 – aldaar, 18 februari 1982) was een Nieuw-Zeelandse schrijfster van detectiveboeken en toneeldirectrice.

Haar ouders hielden van literatuur en toneel. Ngaio Marsh studeerde eerst schilderkunst maar sloot zich later als actrice aan bij een reizend toneelgezelschap in Nieuw-Zeeland. Vanaf 1928 verdeelde ze haar leven tussen Engeland en Nieuw-Zeeland, en ging leven van haar boeken.

Ngaio Marsh schreef 32 detectiveromans en 1 bundel korte verhalen, die verschenen tussen 1934 en 1982. Samen met Agatha Christie, Margery Allingham en Dorothy L. Sayers behoorde ze tot de Britse „Queens of Crime“, de schrijfsters van misdaadverhalen die in de jaren 1930 en ’40 het genre domineerden. Hoofdpersonage in al haar detectiveverhalen is hoofdinspecteur Roderick Alleyn van Scotland Yard. De verhalen spelen zich vaak af in kunst- en toneelmiddens, een milieu waarmee Marsh goed vertrouwd was.

In haar geboorteland Nieuw-Zeeland zette Ngaio Marsh zich ook verder in voor het toneel, en produceerde o.a. verschillende Shakespeare-voorstellingen door de Canterbury University College Drama Society.

In 1966 werd zij onderscheiden met de benoeming tot als Dame Commandeur in de Orde van het Britse Rijk en hier in de adelstand verheven. Ze is nooit getrouwd geweest.

In 2018 verscheen postuum Money in the Morgue, een verhaal dat Marsh in Nieuw-Zeeland was begonnen tijdens de Tweede Wereldoorlog, maar niet had afgewerkt. Daarin gaat inspecteur Alleyn op zoek naar spionnen in Nieuw-Zeeland. Het boek werd voltooid door de in Nieuw-Zeeland geboren Britse schrijfster Stella Duffy.

De meeste detectives van Ngaio Marsh zijn in het Nederlands vertaald en soms in een nieuwe editie van een andere titel voorzien.

Van 1990 tot 1994 werden op de Britse televisie negen afleveringen uitgezonden van „Ngaio Marsh’s Alleyn Mysteries“, een serie gebaseerd op de boeken van Ngaio Marsh. De eerste aflevering was een „kerstspecial“, uitgezonden in december 1990, waarin de rol van inspecteur Alleyn gespeeld werd door Simon Williams. De andere afleveringen werden in 1993 en 1994 uitgezonden, en daarin speelde Patrick Malahide de titelrol. De serie is ook op de Nederlandse televisie uitgezonden.

Lijst van uitgezonden afleveringen:

Puma Fußballschuhe Steckdose | Kelme Outlet

MCM Rucksack | Kelme | maje dresses outlet| maje dresses for sale

kelme paul frank outlet new balance outlet bogner outlet le coq sportif outlet schlanke straffe Beine Overknee-Stiefeln