DIE MACHEN LANGE BEINE

Tun Sie es den internationalen Modeprofis gleich und verlängern Sie Ihre Beine optisch auf Model-Länge – mit 15 klugen Styling-Tricks

Mandoline

admin, · Kategorien: Allgemein

Améliorez sa vérifiabilité en les associant par des références.
La mandoline est un instrument de musique à cordes pincées originaire d’Italie. Petit luth à manche court utilisé en musique classique, folklorique ou traditionnelle, elle est surtout répandue dans les pays méditerranéens. Elle est connue, par exemple, comme l’instrument d’accompagnement privilégié de la chanson napolitaine.

Longue de 70 à 75 cm, la mandoline comporte une caisse de résonance bombée en lamellé-collé, une table d’harmonie avec une grande ouïe centrale ovale, un manche court, étroit et muni de frettes, se terminant par un chevillier qui sert à accrocher les cordes.
On distingue deux grands types de mandolines :
À partir du XVIIIe siècle, les mandolines forment une famille d’instruments comportant, de l’aigu vers le grave :
Pour les anglo-saxons, la mandole (mandola) correspond à notre alto (do, sol, ré, la). L’instrument accordé une octave au-dessous de la mandoline (sol, ré la, mi) est généralement nommé, en toute logique, octave mandolin, mais aussi parfois octave mandola, ce qui prête à confusion ! Mandoloncelle se traduit par mandocello. La mandobass ne possède que quatre cordes accordées en quartes (mi, la, ré, sol). Rien ne la distingue donc fondamentalement d’une basse acoustique, si ce n’est qu’elle est généralement jouée debout, à la manière d’une contrebasse.
Par ailleurs, d’autres types, plus régionaux, de mandoline se sont développés :
D’autres types de mandolines sont apparues au fil du temps, telles :
Par ailleurs, un certain nombre d’instruments hybrides ont vu le jour :
Enfin, elle a été adoptée au début du XXe siècle dans la musique arabo-andalouse algérienne, pour l’interprétation de la nouba et de chaâbi algérien, sous le nom de snitra. La mandole algérienne qui en est dérivée a elle un long manche et une caisse plate.
Tenu entre le pouce et l’index (ou l’index plus le majeur), le plectre — souvent appelé „médiator“ en France, ou „pic“ au Québec et en Amérique francophone — est l’objet avec lequel on pince les cordes de la mandoline en jouant des tremolos typiques. Il a été fabriqué dans différentes matières au cours des siècles : os, plume, ivoire, écaille… Sa forme évolue avec la matière utilisée pour les cordes ainsi que les modifications de la forme de l’instrument :
Les premiers exemples connus de pièces musicales pour mandoline remontent aux environs de 1700 ; disposés en tablature (et non comme une partition), écrits pour la mandoline milanaise, ils sont dus à Francesco Contini (Sonate al mandolino solo) et Filippo Sauli (un manuscrit entier, conservé dans une bibliothèque tchèque). D’après Richard Campbell, Fétis prétendit par ailleurs qu’un certain Johann Strohbach aurait composé des concertos pour mandoline avant 1700. Ensuite, bon nombre de compositeurs — surtout des Italiens — composèrent des pièces pour mandoline dans le courant du XVIIIe siècle.
Les premières méthodes datent respectivement de 1768 (Méthode pour apprendre à jouer de la mandoline sans maître de Pierre ou Pietro Denis), 1770 (Fouchetti, qui publia à Paris sa Méthode pour apprendre facilement à jouer de la mandoline à 4 et à 6 cordes) et 1772 (Michel Corrette) pour la France, et 1805 (Anweisung, die Mandoline von selbst zu erlernen, publiée à Leipzig par Bortolazzi) pour l’Allemagne ; deux autres méthodes, en anglais et en français, furent publiées avant 1805. Si ces méthodes ont été rédigées, à deux exceptions, par des Italiens, aucune méthode de mandoline n’a été retrouvée en Italie avant le début du XIXe siècle.
Le répertoire instrumental original — sans tenir compte des nombreuses transcriptions et autres arrangements — pour mandoline ne se distingue ni en quantité ni en qualité, car il ne contient aucune réelle grande œuvre due à un compositeur de tout premier plan.
En effet, à part 6 pages intéressantes, à savoir les deux incontournables concertos de Vivaldi (pour une mandoline, cordes & basse continue en ut majeur, RV 425 ; pour 2 mandolines, cordes & basse continue, en sol majeur, RV 532) et 4 petites pièces de Beethoven datant de 1796 (Sonatine WoO 43a ; Adagio ma non troppo WoO 43b ; Sonatine WoO 44a ; Andante con Variazioni WoO 44b), la mandoline a été ignorée de tous les grands compositeurs.
Elle est très vite devenue un instrument populaire car sa facilité de jeu l’emportait sur le luth, de même que son coût.
La mandoline fut introduite dans l’orchestre symphonique au début du XXe siècle par Mahler (7e et 8e Symphonies), Schoenberg (Variations op. 31), Stravinski (Agon), Prokofiev (Roméo et Juliette), Webern (Pièces opus 10) etc.
La mandoline a également fait son apparition à l’opéra dès le début du XVIIIe siècle, dans La conquista delle Spagne di Scipione Africano il giovane (1707) de Bononcini, puis dans plusieurs autres œuvres lyriques (de Naumann, Arne, Grétry, Mozart…), et dans un oratorio de Haendel en 1748.
Il a ensuite fallu attendre la fin du XIXe siècle pour que l’opéra s’intéresse à nouveau à la mandoline, grâce à Verdi (Otello, 1887), Pfitzner (Palestrina, 1912-15), Henze (König Hirsch, 1956), etc. Des compositeurs comme Schoenberg, Petrassi, Manoury et Bruno Giner ont aussi utilisé la mandoline en musique de chambre.
Depuis 2004, la ville de Lunel, près de Montpellier, organise un festival annuel de mandolines. Il témoigne du renouveau de cet instrument alors qu’« à la fin du XXe siècle, la mandoline n’était en Europe que l’instrument de quelques obstinés isolés… petit instrument fragile et désuet, qui n’avait pu faire face aux grands chambardements culturels de l’époque contemporaine ». Le 9e festival (31 octobre-3 novembre 2012) a été ouvert également à quelques instruments dits ‚cousins‘ (bouzouki, domra, guitare portugaise, saz, tiple.)
La dixième année du festival a été célébrée avec la présence de musiciens de renom. Le parrain pour cette décennie du festival était John Paul Jones, cofondateur avec Jimmy Page du groupe de rock Led Zeppelin (1968-1980), compositeur, arrangeur, bassiste et claviériste du groupe mythique anglais. Ce multi-instrumentiste joue également de la mandoline à trois manches. Hamilton de Holanda (jazz, foro) participait aussi à cette dixième manifestation avec le chanteur français Féloche et le virtuose musicien israélien Avi Avital.
Sur les autres projets Wikimedia :
Mémoire Universitaire non publié :

Puma Fußballschuhe Steckdose | Kelme Outlet

MCM Rucksack | Kelme | maje dresses outlet| maje dresses for sale

kelme paul frank outlet new balance outlet bogner outlet le coq sportif outlet schlanke straffe Beine Overknee-Stiefeln